-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

lundi 3 avril 2017

=> The Graces, tome 1 - Laure Eve <=

Éditeur : Hachette
Collection : Black Moon
Traductrice : Laure Porché
Genre : fantastique, contemporain, YA
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 408
Date de parution : 14/09/2016
Prix : 18€
- Série -

Résumé
« Comme tout le monde, River Page est fascinée par les Grace, frère et sœurs. Comme tout le monde, elle est persuadée qu’ils ont la magie dans le sang. Et, comme tout le monde, elle brûle d’envie de devenir leur amie.
Elle se rapproche de Summer, la benjamine, et tombe sous le charme du ravissant Fenrin, l’aîné. Mais, au grand désespoir de River, la magie ne résout pas tout les problèmes…
»

Avis
Des semaines plus tard - des mois même, quel retard affreux j'ai pris ! - parler de The Graces de Laure Eve me donne encore des frissons, d'angoisse et d'excitation. J'ai eu un coup de foudre inattendu pour ce roman ! Les personnages, leur histoire... River Page et l'atmosphère qui se dégage du récit m'ont faite craquer. Et pourtant, avec les premiers commentaires que j'avais lus, je redoutais quelque peu cette lecture. Que nenni ! C'était tellement bon que je signais d'ores et déjà pour la suite, à l'instant même où je lisais la dernière ligne de ce premier tome envoûtant...


Au lycée, et même dans en ville, les Grace ne passent pas inaperçus. Fenrin et Thalia, les jumeaux, et Summer, leur benjamine, sont beaux, populaires et magiques ! River, comme tous, persuadée de leur magie, désire plus que tout entrer dans leur cercle privé. Séduire Fenrin. Leur montrer qu'elle est comme eux. Mais la magie existe-t-elle vraiment ?

Waouh ! The Graces est vraiment un roman d'ambiance ! Le lecteur entre dedans corps et âme et peut être assuré de dévorer cette merveille sans voir le temps passé. Sorcellerie, diront certains... Pour cause, toute notre réalité succombe, se dissout dans l'atmosphère de l'intrigue, comme absorbée. Plus rien n'existe, à part l'histoire que l'on a sous les yeux, cette aura de mystère et de magie que dégagent les Grace, le roman entier même. Il y a quelque chose d'envoûtant, dès les premières pages. Serait-ce la magie qui opère ? 
Parce que River y croit, beaucoup. Et c'est elle, autant que les Grace, qui concentre toute la magie et le côté secret de l'histoire. Le lecteur ne sait rien de son passé, sinon les bribes qu'elle veut bien laisser filtrer. Il ignore même son nom, puisque River est celui qu'elle a décidé elle-même de se donner. Aussi, j'ai très vite été séduite par le début du roman, des questions plein la tête, l'impression de suivre un cours d'eau qui deviendrait torrent sous mes yeux sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Quel enchantement était-ce là ? 
Peut-être que l'envoûtement est venue de cette impression de ne rien savoir. Et en même temps d'avoir la certitude que tout s'écroulerait. Je n'en sais toujours rien ; il se produit parfois des choses que l'on ne peut expliquer, scientifiquement ou rationnellement. J'aime à me dire que The Graces avait réellement quelque chose de magique. L'histoire en tout cas, qui aborde le fantastique sous un nouveau regard, la sorcellerie sans grande formule ou baguette magique. Mais de quoi se nourrit la magie ? 
Ce qui est certain, c'est que la plume de Laure Eve en est pleine ! Elle m'a totalement plongée dans son univers, dont je me suis défait difficilement. Son écriture est simple, pour ne pas dire « facile », sauf que ce n'est pas dérangeant, ni même trop simple. C'est fluide, agréable. C'est comme un tourbillon qui nous emporte ! Et, me sentant à l'intérieur du roman, j'en ai capté chaque émotion, chaque surprise. Les intrigues sont plus difficile à percevoir : on ne saisit pas d'emblée tous les détails, toutes les issues. Et la magie dans tout ça ?
The Graces est annoncée comme une série. Quand on voit le final, on ne peut pas en attendre moins. Pour autant, l'on m'aurait vendu le premier tome en me disant que c'est un one-shot, j'aurais apprécié le final de la même manière. Moi, la frustrée des fins ouvertes, qui se pose toujours milles questions, qui a besoin de certitudes pour ne pas devenir folle, OUI, je suis totalement ravie par ce final. Les révélations s'enchaînent avec efficacité, avec surprise. Mais le lecteur reste imprégné du mystère qui habite le roman. Alors, magique ou pas magique ? 

~~~~~~
Des mois après, j'ai toujours le même amour pour The Graces de Laure Eve ! Je suis capable d'en parler comme un premier jour de la fin de ma lecture, je me souviens encore de chaque instant et de ma surprise grandissante. Je n'ai pas ressenti de coup de coeur à ce moment, mais peut-être en était-ce un tellement je sens encore cette lecture en moi, les frissons qu'elle m'a apportés. Les Grace, River, tous se sont ancrés en moi, ont laissé leur empreinte et leur histoire. Grâce à l'écriture de Laure Eve, simple et fluide, et cet univers magique qu'ils portent tous, que l'auteur amène de façon originale

+ Merci aux éditions Hachette pour cette lecture

2 commentaires:

Merci pour votre petit mot ♥