-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

lundi 13 mars 2017

=> La tour aux mille étages - Katharine McGee [Inaccessibles, #1] <=

Éditeur : Michel Lafon
Traductrice : Isabelle Troin
Genre : fantastique, YA
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 413
Date de parution : 09/02/2017
Prix : 17,95€
- Saga -

Résumé
« Bienvenue à Manhattan, en 2118. New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…
Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour un garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne tout le monde grâce à une IA qu’il a créée ? Leda, qui cache une addiction ? Ou Avery, la plus parfaite de tous, qui habite le penthouse du millième étage ? Entre soirées débridées, glamour et petits secret entre amis, la Tour aux mille étages va révéler ses mystères.
»

Avis
La Tour aux mille étages est un premier tome qui m'a fait chavirer ! Les personnages, l'ambiance, le contexte, j'ai été littéralement scotchée par ce roman. Je me suis fait violence pour ne pas l'ouvrir dès que je l'ai eu lors du SLPJ. Mais une fois que j'étais dedans, j'y étais à fond et j'ai eu beaucoup de mal à m'en détacher. Malheureusement, ce n'est pas allé jusqu'au coup de coeur... Pour la suite peut-être parce qu'il est certain que je serai au rendez-vous !

2118, tout New York vit dans une tour de mille étages, où pauvreté et richesse ne se côtoie plus : les moins riches habitent les plus bas étages et plus l'on monte plus les familles sont fortunées. La famille d'Avery possède le dernier étage, le millième étage. Ils sont riches, peuvent tout faire et tout avoir. Même Avery a été conçue médicalement/scientifiquement pour être parfaitement belle, parfaitement intelligente. Parfaite. Mais peut-elle vraiment avoir tout ce qu'elle veut ?

Les lieux n'ont pas été faciles à se représenter. Imaginer une tour dans laquelle pourrait vivre toute une ville, une sorte d'hôtel qui ne serait pas vraiment un hôtel, c'était assez irréel dans un premier temps. Mais petit à petit tout a été plus clair et j'ai commencé à visualiser cette tour, de mille étages, dans laquelle vit toute la population de New York, en 2118. Les plus pauvres se retrouvent dans les petits appartements mal aérés des premiers étages. Plus on monte dans la tour, plus les appartements sont grands, les rues plus larges. Jusqu'au millième étage, où il n'y a plus qu'un appartement : celui d'Avery et Atlas Fuller. Celui dont on parle dès le prologue, puisque c'est de cet étage qu'une jeune fille tombe mystérieusement.
Et ç'a été ce démarrage, un peu à contre courant, qui m'a tout d'abord fait craquer. Le prologue nous parle de la chute, l'issue du roman nous est contée dès le départ. Le lecteur revient ensuite deux mois plus tôt cet « accident ». Qui ? - cette interrogation m'a brulé les lèvres plus d'une fois. Jusqu'au dénouement, Katharine McGee ne laisse rien filtrer sur l'identité de la jeune fille, sur les raisons exactes qui ont poussées une jeune fille à tomber de la tour aux mille étages... Bref, ce maniement des indices et des personnalités, du lecteur et de ses doutes, m'a impressionnée ! 
L'intrigue nous laisse constamment dans une sorte de frustration, la tête pleine d'interrogations. Ce qui, au fil des chapitres, n'est pas seulement lié au prologue. Il y a quelque chose dans l'univers créé par l'auteur, dans l'ambiance de son roman, dans la narration, qui m'a littéralement happée. Les points de vue s'alternent tout au long, nous permettant d'accéder à différentes idées, d'autres regards, tant sur la Tour que sur les autres protagonistes. Nous sommes ainsi à mille lieux de nous, dans la conscience de chacun, à l'affût du moindre écart, de la moindre révélation.
J'ai aussi complètement craqué pour les personnages d'Avery et Altas. La nature de leurs secrets, de leurs silences, les émotions de ces protagonistes m'ont émue. J'ai aimé Avery dès le premier chapitre, parce qu'elle n'était finalement pas le personnage auquel s'attendre : sous son apparence parfaite, rien chez elle ne l'est. Ses parents l'ont conçue médicalement, souhaitant qu'elle soit le meilleur d'eux. C'est un personnage très éloigné de ce qu'on pourrait attendre d'elle, forte et touchante, mais aussi pleine de faille. Et j'ai aimé Wat et Cord, que je suis curieuse de revoir ! 

~~~~~~
La tour aux mille étages de Katharine McGee n'est vraiment pas passé loin du coup de coeur ! À mi-chemin entre Gossip Girl et Pretty Little Liars [deux séries ♥], il y a un côté bling-bling et suspense, un entre-deux qui suscite la curiosité et l'émoi. C'était clairement bien mené, du prologue au point final, je n'ai rien vu venir et ai suivi la vie de chacun avec un intérêt grandissant. Katharine McGee a écrit un roman young adult fantastique, captivant et bluffant
Saurez-vous deviné l'identité de la jeune fille avant la fin ?

D'autres avis :
Échos de mots / Léa touch book / Les lectures de Marinette

+ Merci aux éditions Michel Lafon ♥

3 commentaires:

  1. Bon ben... Cette fois-ci, nous ne sommes pas vraiment d'accord ^^ Avery est un des personnages que j'ai le moins apprécié. Et, dans l'ensemble, j'ai un avis mitigé sur ce premier tome.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu un coup d'amour pour Avery et Atlas aussi. Pendant un moment, ils étaient la première raison qui faisait que je dévorais ce livre. Et puis petit à petit je me suis prise dans les intrigues des autres aussi.
    Par contre, moi c'est allé jusqu'au coup de coeur <3

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu beaucoup d'avis plutôt mitigés concernant ce premier tome, mais tu le convaincs assez de lui laisser une chance.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥