-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/pieges-christy-saubesty.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/marquer-les-ombres-veronica-roth.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/quelques-minutes-apres-minuit-patrick-ness.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/la-vie-enfuie-de-martha-k-angelique-barberat.html 

lundi 13 février 2017

=> NEED - Joelle Charbonneau <=

Éditeur : Milan
Traductrice : Amélie Sarn
Genre : thriller, YA
Public : dès 14 ans
Nombre de pages : 320
Date de parution : 19/10/2016
Prix : 14,90€
- One-shot -

Résumé
« Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d’un total anonymat, quels que soient ces besoins… et quelles qu’en soient les conséquences. Car, c’est bien connu, on n’a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté… »

Avis
Après avoir terminé la trilogie L'élite [également éditée chez Milan], j'étais impatiente de retrouver Joelle Charbonneau, sa plume franche et intense, ses réflexions sur notre société. J'attendais NEED de pied ferme, et je n'ai donc pas tardé à le lire une fois rentrée chez moi. Qu'en a-t-il été ? Si je n'ai pas eu le même amour pour ce one-shot que pour la trilogie, c'est uniquement parce que j'en attendais trop. Ce fut tout de même une lecture surprenante ! J'ai accroché dès le départ et j'ai eu beaucoup de mal à me dire que le roman était fini lorsque j'en ai tourné la dernière page.

À Nottawa, tout le monde se connaît. Et lorsque NEED fait son apparition, chacun ne tarde pas à s'y inviter. C'est tout ce que le site demande : ajoutez des membres et obtenez ce que vous voulez. Un besoin, une envie, NEED est là, pour tous les élèves du lycée de Nottawa uniquement. Tous ne traînent pas et font rapidement leur première demande, leur première mission. Kaylee n'a rien demandé d'autre qu'un rein pour son frère, DJ, pour cette greffe dont il a tant besoin. Mais très vite, les choses dérapent. NEED demande plus...

C'est avec efficacité que l'auteur aborde le thème des réseaux sociaux et de leurs déviances, mais plus encore celui du matérialisme, de la consommation, en confrontant les termes « besoin » et « envie ». L'élite évoquait la réussite, dénonçant les pressions que l'on subit parfois - notamment en milieu scolaire -, NEED s'intéresse à notre penchant pour les réseaux sociaux, à la société de consommation dans laquelle nous vivons. Le roman nous interroge, autant que ses protagonistes, sur ce que nous serions prêt à faire pour parvenir à nos fins, quelles qu'elles soient.
« De quoi avez-vous vraiment besoin ? », c'est la question toute simple qui apparaît sur le site NEED, que chaque membre et chaque lycéen de Nottawa peut lire. Et chacun y répond à sa manière, comme le montrent les différents points de vue choisis par l'auteur. Joelle Charbonneau nous plonge dans un récit à plusieurs voix, plusieurs narrateurs, plusieurs points de vue (interne pour Kaylee, omniscient pour les autres), pour nous faire voir toutes les réactions, tous les choix, toutes les conséquences. Des plus extrêmes aux plus sensibles, ils sont tous membres de NEED, ils l'utilisent tous. Ou est-ce le réseau qui les utilise ? 
Pour Kaylee, il s'agit de trouver un rein pour son frère, DJ. J'ai aimé ce personnage : sa détermination, ses valeurs, ses angoisses, ses failles aussi. Elle devient vite proche de nous, par sa réflexion et son humanité, ses émotions. Pour d'autres, NEED est l'occasion d'obtenir ce dernier téléphone à la mode, un meilleur ordinateur, le silence. Certains personnages en deviennent effrayants lorsque la mécanique s'enclenche, une fois que pratiquement tout le lycée de Nottawa est connecté et que NEED demande d'autres faveurs. Le lecteur se glisse alors dans la peau de protagonistes plus sombres, plus torturés.
La plume de Joelle Charbonneau est un délice à retrouver. Fluide, addictive, la magie opère dès les premières pages. Une fois commencé ce roman, j'ai eu du mal à m'en défaire, à me retenir de ne pas continuer, tout lire, tout de suite. Un véritable page turners, qui prend rapidement des allures de thriller + psychologique + réflexion plus haletant qu'on ne le soupçonnait ! Les chapitres sont du genre courts et efficaces et les changements de points de vue donnent un côté frustrant au récit. C'est une lecture incroyablement prenante !
L'intrigue principale amène une touche de sensibilité, vite accentuée par d'autres révélations et d'autres intrigues. Pour un rendu des plus mystérieux et des plus intrigants. On veut découvrir qui se cache derrière NEED, mais comprendre aussi pourquoi tout cela a été mis en place, qui sera capable d'aller le plus loin. Une suite d'actions et de surprises s'enchainent, la tension monte crescendo jusqu'au final, qui nous laisse à bout de souffle...

~~~~~~
Je ressors de ma lecture de NEED de Joelle Charbonneau, sans coup de coeur et sans déception. C'est un très bon roman, dans lequel l'auteur plonge à nouveau un regard juste et sensible sur des faits de société. On s'interroge sur les dérives de la consommation, voire même de la sur-consommation, un thème fortement en écho avec l'actualité. C'est un roman, et un regard, intelligent, doublé d'un thriller psychologique qui ne nous lâchera pas ! Le personnage principal du récit, Kaylee, ne manquera pas de plaire à tous, par son humanité. Mais les personnages secondaires sont tous aussi marquants, dans leurs choix et leurs actions.
Fans de Joelle Charbonneau, amateurs de thriller, j'espère que vous vous êtes jetés sur ce nouveau roman. Et sinon, n'attendez pas d'avoir envie de le découvrir, vous en avez besoin !

 L'avis des copines :
Léa touch book

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥