-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 4 octobre 2017

=> Mirror Mirror - Cara Delevingne <=

Éditeur : Hachette
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteurs : Cara Delevingne & Rowan Coleman
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Genre : YA, contemporain, thriller
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 414
Date de parution : 04/10/2017
Prix : 18€
- One-shot -

Résumé :
« Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes. 
C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal  ? Connaissaient-ils vraiment Naomi  ? Se connaissent-ils vraiment  ? 
Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil  : nul ne peut réparer un miroir brisé.
»

Avis : 
Aujourd'hui, on ne présente plus Cara Delevingne. Mannequin, actrice et, à présent, auteur ! C'est avec beaucoup de surprise que j'avais accueilli la nouvelle d'un roman de Cara Delevingne, au printemps. Entre temps, l'idée a cheminé dans mon esprit, j'avais bien aimé son interprétation de Margo dans l'adaptation La face cachée de Margo. Aussi, j'étais finalement impatiente de voir ce que serait ce roman. Et, honnêtement, ce fut une belle surprise ! Je suis ressortie de ma lecture de Mirror Mirror bluffée et ravie par une telle découverte !

Il y a huit semaines, Nai - de son prénom Naomi - a disparu des réseaux sociaux et de la vie de ses amis, Rose, Red et Leo. Plus que des amis, c'est aussi sa bande, son groupe, Mirror Mirror. Et aucun ne s'explique le silence de la jeune fille. Jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée inconsciente, défigurée, coincée dans un filet, à moitié immergée dans la Tamise. Vivante, mais pour combien de temps ? Si la police suggère une fugue suivie d'un suicide, Red n'y croit pas un instant... Le groupe a tout changé pour eux quatre.

Si je ne savais pas vraiment où je mettais les pieds en commençant Mirror Mirror, j'ai rapidement été certaine que je ne voulais pas en ressortir trop vite. Cela faisait un moment que je n'avais pas lu un roman ado fait d'ombres et de lumière. Cara Delevingne a donné vie à un groupe de jeunes un peu paumés, dans la "norme" mais tout de même en marge, dont j'ai aimé faire la connaissance. Leur amitié est exaltante, une vraie bouffée de fraîcheur, de bonne humeur, de rires. Tout du long, le contraste plane entre ce qu'ils étaient avant, les uns sans les autres, et maintenant, les uns pour les autres. Et moi, petite lectrice tournant les pages, je me sentais un peu des leurs, je ressentais les cordes vibrer, leur amour, leurs rêves. Puis leur détresse.
Red est le personnage qui est à la narration, d'un point de vue interne. Et c'est certain : lui et moi, ce n'est pas passé loin du coup de cœur ! Red est le genre d'ado qui s'accroche, qui reste, qui se fond dans la masse, qui se noie dans les murs. J'ai été sensible à son histoire, son vécu, comme à ses espoirs, sa ténacité. J'ai partagé sa vision du groupe, l'importance qu'il a pour lui. Rose et Leo sont tout aussi fascinants, l'une pour sa frivolité, l'autre pour sa dualité. Le lecteur est face à des personnages difficiles, complexes. Il y a beaucoup de nuances dans leur personnalité, de différences entre eux.
Je suis curieuse de savoir quelle est la part de Cara Delevingne dans Mirror Mirror, puisqu'il est co-écrit avec un auteur dont je ne sais rien, Rowan Coleman. Mais j'ai eu le sentiment qu'elle habitait chaque partie du récit. Je suis d'avis que le style ne plaira peut-être pas à tout le monde, l'écriture est assez contemporaine, dans les dialogues et dans la narration. Pour moi, c'a été un gros plus. Je me suis sentie encore plus proche, j'ai vécu encore plus aux côtés de Mirror Mirror, arpentant la Tamise, le square, revivant leur premier concert. L'écriture possède ce plus de totalement électrisant, fascinant, et nous emmène au plus près des personnages.
Je suis restée aussi totalement subjuguée par les intrigues. Cara Delevingne jongle entre l'ambiance contemporaine et policière, la tension légère et la tension oppressante. Il se met en place plusieurs niveaux de révélations, engendrant autant de craintes que de suspicion. Le grand méchant loup ne m'a pas échappé, mais la révélation finale, la manière dont tout cela s'est mis en place... J'en suis restée surprise et mon intérêt décuplé !
L'amitié est un point central, et fort, de Mirror Mirror. Je l'ai senti dès le début. Pourtant, au fil des pages, j'ai vu beaucoup plus se dessiner. Il est aussi question d'amour, d'acceptation de soi et d'évolution. Il y a un fort message de tolérance, envers les autres comme envers soi-même. En cela, j'ai trouvé l'histoire toujours au plus près de l'adolescence : celle qui fait mal, celle qui fait couler beaucoup d'encre. Cara y a à présent ajouté la sienne. Une part forte, authentique, juste et délicate !

~~~~~~
Mirror Mirror de Cara Delevingne et Rowan Coleman est un roman fait pour vibrer, et nous faire vibrer ! Le récit d'adolescents en quête de plusieurs vérités, pour leur amie et pour eux-mêmes. Red est un personnage que j'ai fortement apprécié. Tout comme j'ai aimé Mirror Mirror dans son intégralité.
En librairie dès aujourd'hui !

mercredi 27 septembre 2017

=> Harper in summer - Hannah Bennett <=

Éditeur : Rageot
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : Hannah Bennet
Genre : contemporain, ado
Public : dès 14 ans
Nombre de pages : 336
Date de parution : 28/06/2017
Prix : 15,50€
- One-shot -

Résumé :
« À cause d'une erreur de réservation, Harper, bientôt 15 ans, passe l'été avec sa famille bobo, ses détestables cousines et son meilleur ami Josh dans une maison pourrie au bord d'un lac glacé du Montana. Face à eux, les somptueuses demeures des millionnaires dont les enfants, d'une beauté rare, sillonnent le lac en hors-bord. Invités à une fête, Harper et Josh font face à Quinn et Tristan. Face à tant de nouveauté et de liberté, va-t-elle succomber au charme de cet été d'exception ? »

Avis :
Je vous en parlais au début de l'été, dans une sélection de livres pour les vacances/la saison estivale. Je l'ai lu entre bord de plage, train bondé et parc verdoyant. Résultat, l'effet a été super ! Harper in summer est un roman qui sent l'été, qui vous le fait ressentir et a cette capacité de faire briller davantage le soleil, de rendre votre journée plus belle. Parce que l'intrigue est choupi, parce qu'elle vous captive totalement et que Harper... Vous ne l'oublierez pas de sitôt !

samedi 9 septembre 2017

=> Une histoire des loups - Emily Fridlund <=


Éditeur : Gallmeister 
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associée
Collection : Nature writing
Auteur : Emily Fridlund
Traductrice : Juliane Nivelt
Genre : nature writing
Public : dès 15/16 ans
Nombre de pages : 304
Date de parution : 17/08/2017
Prix : 22,40€
- One-shot -

Résumé :
« Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu'il soit trop tard. »

Avis :
Nouvelle incursion dans le nature writing et nouvelle excursion aux États-Unis avec Une histoire des loups d'Emily Fridlund, l'un des derniers nés des Gallmeister. Une première entrée pour moi dans la rentrée littéraire avec cette lecture particulière. Un brin malaisante, un poil pesante, le récit possède une ambiance qui électrise, qui paralyse. Madeline nous livre une histoire inattendue, pas à pas. Tiendrez-vous jusqu'à son dénouement ? 

Clairement, je ne m'y connais pas en roman d'ambiance, mais Une histoire des loups possède quelque chose, et dégage beaucoup plus encore. Cela commence par son résumé, qui fait tiquer, interroge. Cela continue avec les premiers chapitres, qui affirment la première impression. Cela se renforce avec la rencontre de Madeline, adolescente sauvage, introvertie, mystérieuse. La lecture nous fait ressentir du trouble, des doutes. Plus les éléments se dévoilent, plus les émotions grandissent.
Emily Fridlund immisce tout cela en nous, et plus encore. De son écriture intimiste, descriptive, elle créé un lien entre le lecteur et Madeline. Un lien étrange : on se sent tantôt trop proche de la jeune héroïne, tantôt trop loin. Mais on a tout de même le sentiment d'être là pour elle, de la comprendre, de l'écouter. L'auteur façonne également un lien nature/lecteur. Les bois, la neige, les chiens de traîneaux, l'hiver, la nature est omniprésente, presque comme un personnage secondaire : plein d'habitudes, aux humeurs changeantes, qui observent tout et en cachent tout autant.
Madeline est comme cette nature qui l'entoure. Bien qu'on la suive dans son quotidien, et que rien de ce qu'elle fait ne nous reste inconnu, j'ai parfois perdu le fil de ses pensées. C'est une jeune fille insaisissable, calme mais à l'esprit vagabond. J'ai aimé suivre son histoire, la découvrir, apprendre à la connaître. Malgré la distance que je ressentais entre son personnage et moi, je ne me sentais pas non plus repoussée ou indifférente. Madeline, son histoire, me fascinaient totalement. J'étais souvent partagée par le besoin de comprendre, l'envie de lire et le retour à la réalité (fin de la pause déjeuner, arrêt du bus à ne pas louper,...).
L'histoire prend possession du lecteur et s'enroule autour de lui. Sans charmes fous, sans révélations foisonnantes, sans suspense. On sait qu'au terme du roman, on saura tout, on comprendra ce qui est arrivé à Madeline. Emily Fridlund prend donc son temps pour nous raconter, nous montrant Madeline à différents âges, ses souvenirs, son présent, son futur. L'ensemble demeure tout de même des plus fascinants ! Et lorsque la vérité survient, l'effet est tout autant perturbateur, glaçant, impressionnant. Tout du long, l'auteur joue avec la nuance entre le bien et le mal, entre des courants de pensée différents, des entre deux.
Sauf que... Si j'ai apprécié la plume de l'auteur et l'atmosphère dans laquelle elle nous plonge, je me suis un peu perdue sur le final. Il m'a manqué des éléments, les dernières pages me laissant sur ma faim. Je n'ai pas compris pourquoi Une histoire des loups n'offrait pas... plus. Avec le recul, je finis par faire le lien avec le loup. Cependant, je me suis perdue dans la narration, les passages alternant Madeline adolescente à l'époque des faits, et Madeline adulte, prenant du recul sur toute cette période.

~~~~~~
Une histoire des loups d'Emily Fridlund n'a pas été le roman que j'attendais. Pourtant, il m'a surprise tout au long de ma lecture, m'a fascinée et s'est vite imposé. Il fallait que je le lise, que j'en apprenne plus dès que je le pouvais. Seule la fin est venue compromettre cette expérience, semant un nouveau trouble... Qu'ai-je vraiment pensé ? Qu'aurais-je fait ?

+ Merci aux éditions Gallmeister et Léa pour cette lecture


lundi 4 septembre 2017

#Routine du lecteur/blogueur

• L'idée : en tant que lecteurs/en tant que blogueurs/en tant que lecteurs et blogueurs, on se retrouve parfois confronter à des petits problèmes, des petites angoisses, des questions, auxquels on aimerait bien une solution.
• Pourquoi ? Parce que j'aimerais être libraire/bibliothécaire/secrétaire d'édition, sans avoir cette chance pour le moment. Parce que j'aime conseiller, blablater, le tout dans l'esprit livresque. Parce qu'il est toujours bon d'avoir quelques conseils. Parce qu'on se pose peut-être les mêmes questions, et que nous pourrions y répondre ainsi ensemble. 
• Comment ? Chaque mois, j'exposerai un problème/une question et tenterai de lui apporter des solutions, misons sur trois. Le tout accompagné de quelques idées livresques en fin d'article. 
Let's go ! 
~~~~~~

La rentrée littéraire 2017

Nouvelle rentrée, nouveaux romans ! Alors qu'il y a foule au rayon romans français et étrangers adultes, je vous propose de regarder ce qu'il se passe un peu plus loin. Et plus précisément dans le rayon adolescent. Comme l'année dernière, retrouvez ci-dessous une petite sélection des titres phares de cette rentrée littéraire 2017. De quoi nourrir vos ados, votre âme d'enfant et, assurément, votre bibliothèque !

• Ils arrivent : 


• Ils surprennent : 

• Ils émeuvent : 

• Ils reviennent :

• Ils changent : 

~~~~~~
De belles choses se précipitent sur les tables de nos librairies préférées ! 
Je vous souhaite à tous une belle rentrée

dimanche 27 août 2017

=> Un truc truc comme un biscuit craquant - E. Lockhart <=

Le journal de Ruby Oliver, tome 1 : Un truc truc comme un biscuit craquant
Éditeur : Casterman
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : E. Lockhart
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Genre : ado, ya, contemporain
Public : dès 13 ans
Nombre de pages : 512
Date de parution : 31/05/2017
Prix : 17,90€
- Saga -
- À découvrir également : Nous les menteurs -

Résumé :
« J'ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.
Sans compter qu'en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s'est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.
Mais Ruby a des réserves d'intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l'existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu...
Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c'est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !
»

Avis :
Vous vous souvenez, j'avais eu un coup de coeur pour Nous les menteurs d'E. Lockhart, publié chez Gallimard Jeunesse. En mai dernier, c'est chez Casterman qu'est sorti le deuxième roman de l'auteur, Un truc truc comme un biscuit craquant ! Et j'étais joie à l'idée de retrouver E. Lockhart, même sans savoir dans quoi j'allais m'embarquer. C'est de cette lecture dont je vais vous parler aujourd'hui. De ce roman et de Ruby. Ce fut un moment drôle, sensible et surtout différent. Pour faire court, c'était le genre d'expérience qui change et qui accroche.

mardi 18 juillet 2017

=> Le foyer - Fabien Clavel [Les Vigilantes, #1] <=


Les Vigilantes, tome 1 : Le foyer 
Éditeur : Rageot
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : Fabien Clavel
Genre : ado, YA, fantastique, [dystopie ?]
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 384
Date de parution : 21/06/2017
Prix : 14,90€
- Saga - 
- Tome 2 prévu en 2018 -
- À découvrir également : Le choix de Bérénice & Décollage immédiat -

Résumé
« Anna est une Vigilante.
Sa mission : observer une famille d'opposants.
Mais elle-même se sent surveillée. Elle doit se méfier de tout le monde. Elle ne supporte plus la discipline imposée par le Parti. 
Et si l'heure de la révolte approchait ? »

Avis
Ce week-end, je me suis laissée tenter par une de mes dernières réceptions : Le foyer de Fabien Clavel. Auteur de plusieurs romans, notamment Le choix de Bérénice qui m'avait bien plus !, il revient chez Rageot avec une nouvelle saga. Savoureux mélange de thriller/dystopie/politique, Le foyer a pour moi été une bonne lecture, teintée d'un soupçon de regrets... Un cadre plaisant, une héroïne qui envoie, un rythme qui dépote, mais toujours l'ombre d'un « mais » ...